Notre catalogue
Avatar :
  belgique@foliopub.com   +32(0)56 84 11 45   +33(0)3 74 09 49 33
Français € EUR

Comment optimiser la production laitière ?

Comment optimiser la production laitière ?
Publié le 26/05/2020 | Nb Visites : 959

Investissez dans des fourrages de qualité

Les fourrages représentent une certaine partie des coûts de production dans une ferme laitière, mais les producteurs laitiers s’en soucient bien peu. Or, investir dans des fourrages de qualité permettent réellement de rentabiliser la productivité de chaque vache laitière et sera profitable à la ferme. En effet, les fourrages constituent une source de nutriments à coût abordable. Il est donc préférable de bien les sélectionner pour optimiser l’alimentation animale.

Au niveau du pâturage, prêtez attention aux quantités disponibles et rajoutez des fourrages plus énergétiques. Par ailleurs, veillez à ce que le maïs ensilage soit suffisamment qualitatif pour encourager l’ingestion des vaches. Elles consomment plus de fourrages après la traite du soir, donc il est préférable de ne pas les laisser en pâture l’après-midi. De cette façon, elles auront plus de ration jusqu’à la nouvelle distribution de ration le lendemain. L’alimentation des vaches laitières est essentielle pour une meilleure production de lait.

Infolabo : un système interprofessionnel d’échange informatisé

Infolabo est un système tout aussi profitable pour le producteur que pour la laiterie. Ce système informatique permet de consulter en temps réel les résultats d’analyse de lait des producteurs, des laboratoires et des laiteries. Vous pouvez donc avoir accès aux données en ligne grâce à une connexion sécurisée sur le site Infolabo.

Pour se connecter, il suffit de saisir son identifiant et son mot de passe. Pour l’éleveur laitier, le site permet de consulter les derniers résultats journaliers et mensuels, ainsi que l’historique de l’année passée. Pour la laiterie, le site propose la consultation des résultats par tournée, par producteur et celle des citernes.

Vous pouvez également recevoir ces résultats par mail et par SMS, de façon à ne rien rater. Dès lors que vous êtes abonné au service Infolabo, vous pouvez choisir la manière de consulter les résultats.

Optimiser les transitions

Elles concernent les vaches taries et les nouveaux maïs dans la ration. Pour les vaches taries qui rejoignent le troupeau laitier, les besoins en protéines, minéraux et en énergie sont spécifiques. Cela favorise un bon début de lactation. Par ailleurs, pour bien adapter la flore ruminale, il faut respecter la transition de trois semaines. Si ce n’est pas possible, il faut rajouter 250g de bicarbonate dans la ration.

Des précautions sont aussi à prendre pour maintenir l’apport de fibres. Il faut comprendre que la transition est la phase de préparation pour atteindre une bonne performance laitière. Aussi, la bonne gestion de cette étape permet d’accroître la productivité, tout en minimisant les problèmes. Optimiser la transition vous assure des millions de litres de lait entier selon le nombre de vaches et l’envergure des fermes laitières.

Réduisez le stress sur les animaux

Une vache qui produit beaucoup de lait cru est une vache en bonne santé. Pour cela, il est important de minimiser la pression tout en favorisant le bien-être animal. La qualité du système fourrager, le vêlage, les conditions ambiantes et le changement de troupeaux sont des facteurs déterminants de stress pour la vache laitière.

Si vous voulez améliorer la qualité du lait tout en optimisant les rendements, prêtez attention à chaque étape de la transformation du lait. D’ailleurs, tout dépend aussi de vos objectifs, selon que vous souhaitiez commercialiser du lait bio, du lait écrémé, du lait en poudre ou d’autres produits laitiers comme des yaourts ou tout ce qui concerne la fromagerie.