Notre catalogue
Avatar :
  belgique@foliopub.com   +32(0)56 84 11 45   +33(0)3 74 09 49 33
Français € EUR

Conseil entreprise : les démarches à suivre pour examiner la santé de la pme

Conseil entreprise : les démarches à suivre pour examiner la santé de la pme
Publié le 26/05/2020 | Nb Visites : 455

Ressortir la courbe des chiffres d’affaires

Pour soupeser l’évolution de la PME, les chiffres d’affaires constituent un des éléments clés. Ils correspondent à la production dans son intégralité. Ils peuvent se présenter sous la forme hors taxes (HT) ou toutes taxes comprises (TTC). Les comptables les confrontent souvent avec d’autres données comme le développement de la clientèle par exemple. Cette approche permet de mesurer le positionnement sur le marché. Ces renseignements doivent être exposés à chaque réunion des actionnaires ou encore du conseil d’administration.

Faire appel à un conseil entreprise

L’étape la plus importante consiste à choisir un professionnel pour pratiquer le bilan de la PME. Le conseil entreprise met à votre disposition toutes ses compétences pour réaliser les missions qui lui sont attribuées et vous aviser sur les méthodes à suivre pour optimiser l’administration dans son ensemble. Les détails sont disponibles via le lien http://www.entrepriseevaluation.com/.

Utiliser le ratio rentabilité

La productivité d’une pme contribue fortement à l’évaluation de la performance, car elle permet de déterminer les bénéfices. Le conseil entreprise se base sur les chiffres d’affaires ainsi que le résultat dégagé au cours d’une période. Cet indicateur concourt à l’amélioration de la stratégie commerciale et marketing. Pareillement, il est l’outil numéro un pour savoir si une entreprise prospère. Il permet également de calculer l’efficacité de la vente des produits et services prodigués. Lors de la demande de crédits, le rendement figure parmi les critères impérieux pour garantir l’obtention du financement, car c’est sur cette base que le calcul du niveau de risques est réalisé.

Apprécier l’évolution des bénéfices

Les recettes proviennent en général de l’augmentation de la production ou de la réduction des dépenses de la pme. Pour extraire ces chiffres, la somme des produits imposables doit dépasser la valeur des charges déductibles. Le cas échéant, les résultats de la pme vont être soumis à la contribution. Cette plus-value constitue un instrument pour apprécier la gestion. Le conseil entreprise pourra dégager les bénéfices distribuables et ceux qu’il faut injecter à nouveau dans le capital de l’établissement. Grâce aux sommes produites, la pme renfloue sa trésorerie et augmente le niveau de liquidités disponibles.


Mesurer le niveau d’endettement

Ce taux résulte d’une analyse du bilan comptable en divisant le passif par l’actif, chacun dans son ensemble. Si le coefficient est faible alors la pme va pour le mieux, par contre si elle atteint un niveau élevé la cessation d’activité devient imminente. Ce calcul permet d’estimer la dépendance de l’entité envers les prêts à courts termes et longs termes, tout comme sa faculté à les restituer. Le conseil entreprise peut octroyer un plan de redressement de la situation et améliorer le pilotage de la société.

Evaluer la solvabilité

Elle joue un rôle décisif pour la société car elle permet de déterminer si la pme peut rembourser les fonds qui lui ont été attribués par les établissements financiers. Le conseil entreprise ne l’apprécie pas uniquement avec les comptes bancaires, mais en mettant en jeux toutes les ressources. Elles combinent les biens immobiliers, les titres de créances auprès des clients, les bons du Trésor et tous les actifs dont dispose la pme. Elle aide à définir si la structure est en bonne santé et si elle est capable d’exécuter ses obligations en tant que débiteur.